La Montagne Noire en backpack

with Pas de commentaire
14 et 15 décembre 2019

Sentier des Randonneurs en hiver jusqu’au refuge du Mésangeai, à la Montagne Noire
Région touristique de Lanaudière (Québec, Canada)

  • Région : Lanaudière, Québec
  • Début du sentier : GPS
  • Sentiers : Inter-centre, Randonneurs et Mésangeai
  • Longueur : 4,67 km aller • 4 km retour = 8,67 km total
  • Temps : 2 h 15 min aller – 1 h 20 min retour = 3 h 30 min de rando
  • Altitude : 855 m
  • Dénivelé : + 452 m
  • Chiens : Autorisés sur les sentiers et en refuges (voir règlements)
  • Frais : Contribution volontaire + frais de location du refuge
  • Carte des sentiers
  • Montagne Noire en été

Montagne Noire : Difficulté

* À noter que ces informations sont fournies par ma montre GPS et peuvent ne pas être à jour ou exactes. Référez-vous au site web officiel pour les informations à jour.

Suite à notre aventure de l’année dernière, en backpacking au parc national du Mont-Mégantic, j’avais envie de répéter l’expérience. Cette fois-ci, nous avons loué le refuge du Mésangeai dans la région de St-Donat, Lanaudière. Attention, celui-ci est populaire et les réservations pour les week-ends s’envolent très vite. Dépêchez-vous ! 

Le sentier

Nous sommes donc parti les 4 ce samedi en direction de la montagne avec nos gros sacs sur le dos. La température ne s’annonçait pas belle du tout, mais on a décidé d’y aller tout de même malgré la petite pluie. Au départ, le sentier de l’Inter-centre et celui des Randonneurs se trouve presque côte à côte. Nous avons emprunté l’Inter-centre jusqu’à la première intersection, puisque celui-ci était un peu plus long et l’on s’est dit qu’il serait plus progressif. Ensuite, nous avons rattrapé le sentier des Randonneurs pour nous diriger directement vers le refuge. La montée était douce, avec une ou deux petites descentes. Par la suite, celui-ci reste constante mais devient un peu plus abrupte, sans être trop difficile. En gardant un bon rythme, nous avons atteint le sommet en 2 h 15 min On était bien fiers de nous ! 

Le refuge

Nous avons d’abord enlevé nos crampons en dehors du chalet pour ensuite nous partir un feu dans le poêle à bois. Le refuge est grand et peut accueillir jusqu’à 10 personnes couchées. Au premier étage, le poêle est situé au milieu de la place, avec plusieurs crochets tout autour pour faire sécher les vêtements. Une table en bois avec plusieurs chaises se trouvent dans un coin, et à l’opposé de la pièce, on y trouve deux lits simples superposés avec deux matelas. Juste en face de ces lits, une banquette en coin, sous les crochets, peut accueillir deux autres personnes (probablement pas le choix le plus confortable). 

Un grand escalier en bois mène à la mezzanine, ou on y trouve une plateforme et plusieurs matelas. Un ou deux vieux chaudrons dépannent bien pour faire bouillir de l’eau afin d’aider pour l’humidité. Sinon, il y a un balai et tout le bois nécessaire pour passer un beau séjour ! Lorsque le temps est clair, le paysage droit devant le refuge est majestueux. Voici à quoi ressemble le même endroit en été

Le retour

Après une belle soirée et une nuit mouvementée (il ventait énormément), nous avons fait nos sacs et nous sommes retournées sur nos pas, afin de revenir au stationnement. Contrairement à la veille, il faisait très froid et il avait beaucoup neigé pendant la nuit. Bien qu’on avait envie de rejoindre la tour du sommet, on savait très bien qu’on ne pourrait pas apercevoir grand-chose et qu’il était plus sage de descendre maintenant. Nous sommes revenues à la voiture après seulement 1 h 20 min de randonnée. Pour un deuxième séjour en refuge (première pour certaines), nous étions toutes bien contentes et satisfaites de notre expérience ! On n’hésiterait pas une seconde à y retourner ou à le recommander ! 

error: Content is protected !!