McKenzie Mountain

with Pas de commentaire
26 octobre 2019

McKenzie Mountain
Adirondacks (New York, États-Unis)
  • Région : Adirondacks
  • Début du sentier : GPS
  • Sentier : Jackrabbit trail (aller-retour)
  • Longueur : 15,83 km
  • Temps : 4 h 30 min
  • Altitude : 1182 m
  • Dénivelé : 737 m
  • Chiens : Autorisés
  • Frais : Aucun
  • À noter que ces informations sont fournies par ma montre GPS et peuvent ne pas être à jour ou exactes. Référez-vous au site web officiel pour les données actuelles.

McKenzie Mountain : Difficulté

Le mont McKenzie se trouve parmi la liste des 6 sommets à grimper pour le défi du Saranac Lake, dans les Adirondacks. C’est en fouillant pour découvrir un sentier à faire en solo, avec un bon dénivelé, que je suis tombé sur cette montagne. Bien que le mont ne figure pas dans le palmarès des 46 plus hauts sommets des Adirondacks, celui-ci n’est pas très loin derrière. D’ailleurs, équipez-vous d’une bonne paire de jambes parce que celles-ci vont être amplement sollicitées.

Le sentier Jackrabbit débute sur le bord de la route Whiteface Inn Ln. Une pancarte marque très bien son emplacement. Tout d’abord, l’approche est assez longue, sur un large chemin de service. C’est après environ 2,5 km qu’on croise le lean-to Placid. Quelques centaines de mètres plus loin, on arrive enfin à l’intersection principale. À gauche, on aperçoit la pancarte qui indique Haystack. En se retournant, on se rend compte que le sentier pour McKenzie se trouvait à notre droite, quelques pas plus tôt. La plupart des gens manquent cette intersection, c’est normal. 

L’ascension

C’est à ce moment-là que ça se corse. La montée est de plus en plus abrupte et on doit se concentrer sur le sentier pour bien se diriger. Une fois le premier point de vue atteint, l’ascension devient un peu moins difficile et les paysages sont magnifiques. Au troisième lookout, alors qu’on pensait être bientôt arrivé, on se rend compte que le sommet, qu’on aperçoit au loin, est notre destination finale (ci-haut, première photo dans la colonne de droite). Ne vous découragez pas trop vite, le reste du parcours n’est pas si long et terrible. On doit même descendre une bonne pente, afin de se retrouver dans la vallée entre les deux sommets. 

Le sommet

Il faut être curieux pour découvrir le point de vue final. Celui-ci se trouve à gauche du sentier, mais il n’est pas évident. Il n’offre qu’une toute petite fenêtre d’ouverture sur la région, mais pas sur les High Peaks. C’est tout de même une belle récompense. La neige était déjà bien présente dans le haut des arbres, même si nous étions toujours en octobre. La randonnée était également très boueuse à cette période-là de l’année. En continuant un peu sur le sentier, j’ai découvert un autre magnifique point de vue qui donne plus vers Whiteface. Une petite pancarte indique aussi le sommet officiel en plein milieu de la forêt, et c’est à cet endroit que j’ai rebroussé chemin. Je suis revenu sur mes pas, puisque je ne savais pas si ça serait plus long de faire le tour. 

Sentiers alternatifs

Il est possible de faire une boucle après avoir franchi le sommet de McKenzie Mountain. Pour les détails, cliquez ici. On peut également combiner ce sommet avec celui de Haystack ou Moose. 

error: Content is protected !!