Nez-de-l’Indien

with Pas de commentaire
7 juin 2020

Nez-de-l’Indien (avec une partie de la Montagne Verte)
Région touristique des Laurentides (Québec, Canada)
  • Région : Laurentides, Québec
  • Début du sentier : GPS
  • Sentiers : Nez-de-l’Indien et Montagne Verte
  • Longueur : 11,85 km
  • Temps : 5 h 15 (déplacement 3 h 45)
  • Altitude : 485 m
  • Dénivelé : +662 m
  • Chiens : Autorisés en laisse
  • Frais : Aucun

Nez-de-l’Indien

* À noter que ces informations sont fournies par ma montre GPS et peuvent ne pas être à jour ou exactes. Référez-vous au site web officiel pour les informations à jour.

Nous sommes le 7 juin, et les activités de plein air peuvent tout juste recommencer. Quel soulagement ! En prenant nos précautions au maximum, on se dirige vers les Laurentides pour une sortie grandement attendue. Une magnifique journée est à prévoir sur le sentier du Nez-de-l’Indien. 

En quête du sommet

La piste ne nous épargne guère dès nos premiers pas. On grimpe une pente assez abrupte, vu les quelques mois qu’on vient de passer en confinement. Le moral est tout de même bon et on avance tranquillement. Après le premier kilomètre, on se met à descendre assez drastiquement. On se dit qu’il nous faudra garder de l’énergie en banque, puisque nous devrons remonter cette pente à la toute fin. Au troisième, après quelques montées et descentes, l’ascension finale commence… et ce sur au moins deux kilomètres. Parfois tranquille, d’autres fois plus abrupte, on rejoint enfin le sommet après une heure et demie de randonnée.

Le sommet

Le cap rocheux qui marque la fin est déjà bien rempli de gens qui prennent quelques minutes pour manger une bouchée et profiter de la vue. En explorant un peu les alentours, nous trouvons toutefois quelques beaux spots tranquilles avec différents points de vue. Le lac et la montagne de Tremblant nous saluent au loin. 

Le retour

Lors de notre retour, on réemprunte le même chemin, jusqu’à rejoindre l’intersection qui sépare le Nez-de-l’Indien et celui de la montagne Verte. On décide de s’aventurer sur ce deuxième sentier, sans toutefois y faire la boucle complète due à la fatigue. Les vues sont incroyables et nous ne regrettons pas d’avoir fait ce petit détour. On se repose quelques minutes, on capture plusieurs images, et on marche finalement sur nos pas, en se promettant de revenir pour faire la boucle complète. Le retour au stationnement se fait tranquillement, mais on est bien contentes d’avoir choisi cette randonnée comme première sortie en nature post-confinement. 🙂 


error: Content is protected !!