La Montagne Blanche

with Pas de commentaire
AU PARC NATIONAL DU FJORD-DU-SAGUENAY

Texte et photos : Suzanne Mahler


Été 2017
Région touristique du Saguenay–Lac-Saint-Jean, QC, Canada.
  • Sentier: La Montagne Blanche
  • Élévation max: 1854 pi (565 m)
  • Dénivellation: 1804 pi (550 m)
  • 13 km aller-retour
  • 5 h 30 (3 h de monté, 2 h descente + pauses)
  • Difficulté: Modéré

Résidant dans le village de l’Anse-Saint-Jean pendant tout un été, j’ai eu l’occasion d’explorer les divers sentiers de la rive sud du parc national du Fjord-du-Saguenay. Parmi ceux-ci, j’ai découvert avec grande surprise celui de la montagne Blanche. Cette randonnée est étonnamment méconnu, probablement du fait que le sentier de la Statue, situé non loin de là, lui vole la vedette. Pourtant, avec des paysages riches, variés, et un point de vue saisissant depuis son sommet, la montagne Blanche est, sans hésiter, un de mes coups de cœur au Québec.

Départ

Pour rejoindre le sentier de la montagne Blanche à l’Anse-Saint-Jean, il faut se rendre sur la rive nord de la rivière qui traverse le village. Le départ se trouve sur le Rang Saint-Thomas Nord. Il est bien identifié par un panneau indiquant le Sentier de la Chute et le Sentier de la montagne Blanche. Il est possible de stationner sa voiture gratuitement sur le bord de ce rang. Pour ma part, je me suis rendue à vélo jusqu’au début du chemin, par la piste cyclable du village, qui passe sur le Rand Saint-Thomas Nord. J’ai laissé mon vélo contre un arbre à l’entrée du bois et j’ai enfilé mon sac à dos. C’est parti !

Le sentier

Ce qui me plaît tout particulièrement sur ce sentier, c’est la diversité des paysages, qu’on traverse en 7 km à peine : chute d’eau, grand lac, forêt boréale et même, au sommet, la taïga. Bien entretenu, le sentier est indiqué par des panneaux qu’il suffit de suivre tout au long de la randonnée. Quand il n’y en a pas, de petits flags vous montreront le chemin à prendre.

La première partie, également appelée Sentier de la Chute, est la plus pratiquée. La plupart des gens s’arrêtent à cet endroit. Cette partie s’étend sur 1,5 km jusqu’à la grande chute d’eau, qui est plus ou moins imposante selon la pluie qu’il est tombé les jours précédents ! J’ai eu la chance d’y aller un lendemain d’orage, et j’ai pu découvrir une chute avec un débit plutôt impressionnant.

Point de vue

Un peu plus loin, on arrive à un joli belvédère qui offre un beau point de vue sur le village de l’Anse-Saint-Jean. La randonnée continue dans la forêt boréale, avant d’arriver face au « Lac Mort », que l’on contourne par un chemin de pierres. Enfin, le sentier qui était jusqu’à présent assez plat commence à être plus escarpé, jusqu’au sommet. Mais la montée en vaut la peine ! L’arrivée en haut de la montagne Blanche est une expérience assez extraordinaire. Ce sommet dénudé, au paysage digne de la toundra, offre une superbe vue à 360° sur le fjord et les environs. Et le petit plus, selon la saison, est qu’on peut y trouver des bleuets ou des canneberges en abondance. Attention à bien suivre les pastilles jaunes installées au sol pour ne pas vous perdre sur l’immensité de ce sommet.


Sentiers alternatifs
  • Pour redescendre, deux options s’offrent à vous : revenir sur vos pas par le sentier que vous avez pris à l’aller, ou, si vous avez envie de varier votre parcours, redescendre par le Sentier des Caps (vers l’Anse à Tabatière). Attention, en revenant par cette piste, vous allongez votre randonnée. Vous n’arriverez pas sur le Chemin Saint-Thomas à la sortie. Il vous faudra donc marcher sur la route pour revenir ensuite à votre voiture.


Conseils et infos pratiques
  • Cette randonnée faisant partie du réseau des parcs de la SÉPAQ, l’accès est payant. Il faudra donc prévoir les frais d’entrée en argent comptant à déposer dans la borne d’autoperception située au début du sentier.
  • Le sommet étant une grande étendue dénudée, prévoyez un bon coupe-vent chaud à enfiler arrivé là-haut.
  • Une section du sentier est fermée pendant la période de la chasse à l’orignal à l’automne. Renseignez-vous avant de prévoir votre randonnée.
  • Ce sentier est également accessible en hiver en raquettes.
  • Pour plus d’informations, visitez le site web de la SÉPAQ.

À proximité

À propos de Suzanne 

Grande amatrice d’activités de plein air, Suzanne a toujours eu soif d’aventures et de voyages. //       


error: Content is protected !!