Pic-de-la-Tête-de-Chien

with Pas de commentaire
28 octobre 2017

Pic-de-la-Tête-de-Chien au parc national des Monts-Valin
Région touristique du Saguenay–Lac-Saint-Jean (Québec, Canada)

Texte et photos par Suzanne Mahler

  • Région : Saguenay–Lac-Saint-Jean, Québec
  • Début du sentier : GPS 
  • Sentier : Pic-de-la-Tête-de-Chien et Pic-du-Grand-Corbeau
  • Longueur : 12 km aller-retour
  • Temps : 5 heures
  • Altitude : 807 m
  • Dénivelé : 590 m
  • Chiens : Autorisés
  • Frais : Tarif journalier de la SÉPAQ en vigueur

Pic-de-la-Tête-de-Chien : Difficulté

* À noter que ces informations sont fournies par ma montre GPS et peuvent ne pas être à jour ou exactes. Référez-vous au site web officiel pour les informations à jour.

Depuis que j’ai découvert la région du Saguenay, je n’ai cessé d’y revenir. Ce qui m’y plaît ? La proximité avec la nature ! J’ai donc profité d’une belle journée d’automne pour aller randonner dans le parc National des Monts-Valin. À cette saison, les feuilles des arbres sont déjà tombées et la neige n’a pas encore recouvert les sentiers. Mais les paysages des Monts-Valin, et la vue depuis le sommet du Pic-de-la-Tête-de-Chien, n’en reste pas moins impressionnante.

Le sentier du Pic-de-la-Tête-de-Chien est certainement le plus populaire du parc National des Monts-Valin. Si ce Pic est votre objectif final, la randonnée sera de 8 km aller-retour, et 340 mètres de dénivelé. Ayant envie d’une randonnée de plus longue durée, j’ai continué le sentier après le Pic-de-la-Tête-de-Chien en direction du Pic-du-Grand-Corbeau. Étant géré par la SEPAQ, le sentier est très bien balisé, avec de nombreux panneaux de direction tout au long du parcours.

Le sentier

Le départ pour la randonnée se fait depuis le Centre d’interprétation et de services. Le début du sentier est relativement plat, jusqu’au lac des Pères. L’ascension commence ensuite progressivement. La montée jusqu’au premier Pic est assez exigeante. Mais la vue en vaut la peine! Le sommet du Pic-de-la-Tête-de-Chien, situé à 570 mètres d’altitude, offre un superbe panorama sur un paysage de forêts et lacs entremêlés, au fort caractère nordique.

Si vous souhaitez continuer votre randonnée encore plus loin, le sentier qui mène au Pic-du-Grand-Corbeau est lui aussi très bien balisé, mais s’avère un peu plus exigeant. Le sentier devient plus accidenté. À noter aussi que ma progression sur cette partie du sentier a été relativement lente à cause de la boue. J’ai manqué de glisser plus d’une fois en voulant aller trop vite !

Pic-du-Grand-Corbeau

Arrivée au Pic-du-Grand-Corbeau, je me trouve, à ma grande surprise, devant une grande structure en bois qui s’avère être une plate-forme d’envol pour deltaplane et parapente. Pour avoir eu l’occasion de faire un peu de parapente, je dois avouer que l’idée de se lancer d’ici est assez tentante !

Après une petite pause sous le soleil et à l’abri du vent, je prends le chemin du retour, par le même sentier, jusqu’au centre d’interprétation. Toutefois, sachez que si vous envisagez de faire une plus grande randonnée encore, il est possible de continuer sur 2 kilomètres jusqu’au Pic-de-la-Hutte (ce qui vous rallongera de 4 km aller-retour, soit 16 km de randonnée au total).

Image représantant notre collaboratrice Suzanne pour son article sur Lone Cone

À propos de Suzanne

Grande amatrice d’activités de plein air, Suzanne a toujours eu soif d’aventures et de voyages. Facebook • Instagram • Site web • Youtube

error: Content is protected !!