Le Grand Tour

with Pas de commentaire
18 juillet 2017

Le Grand Tour au parc national du Bic
Région touristique du Bas-Saint-Laurent (Québec, Canada)
  • Région : Bas-Saint-Laurent, Québec
  • Début du sentier : GPS 
  • Sentier : Le Grand Tour
  • Longueur : 8,7 km en boucle
  • Temps : 4 heures
  • Altitude : 0 m
  • Dénivelé : 0 m
  • Chiens : Non autorisés
  • Frais : Tarif journalier de la SÉPAQ en vigueur
  • Carte des sentiers

Le Grand Tour : Difficulté

* À noter que ces informations sont fournies par ma montre GPS et peuvent ne pas être à jour ou exactes. Référez-vous au site web officiel pour les informations à jour.

Lors de notre arrivée à la Ferme Rioux, après notre randonnée sur le sentier du Pic Champlain, nous avons pu observer quelques phoques qui se tenaient sur les rochers. Nous avons ensuite marché vers le début du Grand Tour et du Cap-à-l’Original. Il était encore un tôt, mais on s’est dit qu’on allait commencer et qu’on s’arrêterait pour attendre la marée basse en cas de besoin.

Dès les premiers pas, il est possible de dévier le sentier et de marcher directement sur le bord de l’eau, plutôt qu’en forêt. Les nombreux points d’intérêts comme l’anse à Voilier par exemple, rendent cette randonnée spéciale. On peut reprendre le chemin principal à plusieurs endroits et c’est ce que nous avons fait juste avant d’arriver au Cap-à-l’Orignal. Devant la petite guérite qui marque le point final de la piste multifonctionnelle, les vélos doivent s’arrêter et continuer leur route à pied. Ce point est aussi la place où l’on doit commencer à être vigilant avec les marées.

Le Cap-à-l’Orignal

En avançant, on aperçoit tranquillement le fameux rocher qu’on surnomme Cap-à-l’Orignal. Celui-ci est tellement impressionnant, entouré d’un si beau décor, qu’on a du mal à s’arrêter de le photographier. De nombreuses personnes commençaient à se regrouper tout près. Il faut le dire, le sentier jusque là est facile et certains peuvent même s’y rendre à vélo. Toutefois, c’est à cet endroit que la plupart des gens rebroussent chemin. La suite est plus difficile et l’on doit progresser à travers d’immenses caps de roches qui peuvent être dangereux pour les enfants ou pour les personnes moins habiles. On doit même, à quelques reprises, grimper avec les mains. Une fois cette partie dépassée, on arrive sur la pointe de l’île où l’on croirait rêver. Le décor est paradisiaque et idéal pour se reposer au soleil en observant les phoques. Nous y avons passé une heure, juste à profiter du paysage.

Le Grand Tour

De nouveau en route, nous avons traversé la plage de l’anse à Mouille-Cul (!!) pour nous retrouver dans une autre section de géants rochers friables. C’est là que le défi commence ! Un petit sentier, très difficile à suivre, fait son chemin à travers ceux-ci. Bien qu’il suive principalement la ligne de la forêt, on perd très souvent sa trace. On s’est donc bien amusé à essayer de deviner où se trouvait le passage le plus sécuritaire, car on doit rappeler que cette randonnée longe le bord de l’eau et les marées peuvent compliquer les choses. Une fois sorti de cette section, on retourne à l’intérieur de la forêt.

C’est par le sentier le Scoggan qu’on peut revenir à notre point de départ. On croise différents points de vue qui nous font admirer les Murailles, ainsi que la Baie du Ha ! Ha ! Finalement, le Grand Tour fut une magnifique randonnée, dépaysante, à ne pas manquer lors d’une visite dans le Bas-Saint-Laurent.

Attention

Pour certaines randonnées comme le Grand Tour et le Cap-à-l’Original, il est important de valider les horaires de marée basse auprès des différents Centres des Découvertes. En bref, une mauvaise organisation pourrait vous causer des problèmes. Aussi, le Grand Tour ne peut pas être complété dans le sens inverse. On doit absolument passer par le Cap-à-l’Orignal d’abord.

error: Content is protected !!