Séjour dans la région de Thetford – Partie 1

with Pas de commentaire

On le répète souvent, le Québec regorge d’endroits magnifiques pour profiter pleinement de la nature. Au début octobre, nous avons eu la chance de visiter le coin de Thetford (Chaudière-Appalaches), en collaboration avec Tourisme région de Thetford. Un super week-end a été organisé spécialement pour nous et nous vous le résumons dans ce texte.

Mont Adstock

Première destination : le mont Adstock, situé à une quinzaine de minutes de la ville de Thetford Mines. En hiver, cette station récréotouristique possède 27 pistes de ski alpin, ainsi que quelques tracés pour la glissade sur tubes, la motoneige ou la raquette. En été ou en automne, il est possible de se rendre au sommet à pied, ou en télésiège lors de journées spécifiques. Nous avons d’abord emprunté le parcours Desjardins, et nous l’avons fait dans le sens contraire d’une montre. La montée est plutôt facile jusqu’à la mi-parcours, elle devient ensuite un peu plus abrupte. À certains endroits, on retrouve même des cordes pour s’aider à progresser. Après 45 minutes, nous sommes arrivés à un premier point de vue, légèrement plus haut que le télésiège, qui était ouvert cette journée-là.

Le sentier du sommet continue sur 0,6 km et c’est à cet endroit qu’on peut admirer l’époustouflant panorama à 360° tout autour. Des panneaux vous indiquent clairement chaque montagne ou lac que l’on observe au loin. Lors des belles journées, on réussit à voir aussi loin que le mont Mégantic. Après plusieurs minutes à contempler le paysage, nous sommes descendus par le sentier Desjardins pour compléter la boucle. Ce côté est beaucoup plus abrupt, et nous avons pris seulement 30 minutes pour revenir à notre point de départ. Pour dîner, nous avons étés reçus au restaurant du Golf, qui se trouve au pied de la montagne.

  • Élévation : 721 m (2365 pi)
  • Dénivellation : + 373 m (1223 pi)
  • Distance : 4,71 km
  • Temps : 2 heures 15 minutes
  • Difficulté : facile, avec quelques portions modérées
  • Coûts : les sentier sont gratuits

Mont Grand Morne

Ensuite, nous avons pris la route, vers notre deuxième destination : le mont Grand Morne. Cette petite montagne comprend 6 km de sentiers au total, ainsi que plusieurs aménagements tels que deux tours d’observation, un refuge, des plateformes pour le camping, et une pour les deltaplanes. Ses parois rocheuses ont également donné naissance à de nombreuses voies d’escalades qui sont maintenant gérées par le FQME.

Nous avons d’abord emprunté le sentier du Crescendo sur la gauche, qui n’est pas très difficile, pour se rendre à celui de la Grotte. Cette section est alors beaucoup plus abrupte, mais très plaisante ! Juste avant d’arriver en haut, on tombe face à face avec la grotte. Le sommet offre encore une fois une magnifique vue sur la région. C’est d’ailleurs une fois sur le premier belvédère que nous avons aperçu le deuxième plus loin, et que nous avons décidé de nous y rendre par le chemin de la Tour. Sur celui-ci, on trouve encore également les indications pour tous les attraits de la région. En prenant un autre chemin, on peut marcher jusqu’aux bancs d’étoiles.

Comportement « sans trace »

Malheureusement, cette montagne est souvent victime de vandalisme, que ce soit un écriteau arraché, ou des déchets laissés un peu partout. Ceci nous donne envie de vous rappeler de toujours opter pour un comportement « sans trace » en rando. C’est important ! Après avoir fini d’observer les alentours, la pluie s’est mise à tomber, nous avons donc choisi la route la plus courte pour descendre, le chemin de gravier. Ce fut une bonne option pour une descente rapide, mais le sentier n’est pas très agréable, même voir un peu glissant, avec la pluie. Nous vous suggérons d’en prendre un différent pour le retour (la Dégringolade par exemple, ou la Coulée), question d’explorer encore plus de territoire.

  • Élévation : 619 m (2030 pi)
  • Dénivellation : + 242 m (794 pi)
  • Distance : 3 km
  • Temps : 1 heure 30 minutes
  • Difficulté : facile, avec quelques portions modérées
  • Coûts : frais de 3$ / pers. ou tarifs pour familles

En soirée…

Pour souper, nous avons chaleureusement été accueillis à l’Auberge Mi-Chemin, où l’on nous a servi un bon repas, parfait après une belle journée de plein air. Après une entrée de potage, un plat principal de saumon et de bœuf braisé, et un délicieux dessert, nous avons sorti de l’auberge le ventre plein.

Nous avons ensuite roulé une quinzaine de minutes pour nous rendre au Gîte de la Petite Grange, où Michel et Nicole nous attendaient. Pour n’avoir jamais séjourné dans un gîte auparavant, je peux vous dire que notre première expérience fut concluante. Nos hôtes étaient des plus sympathiques, et complètement ouverts à nos besoins. Les lieux étaient aussi très propres. Petit bonus, ils ont aménagé la grange dans la cour arrière, avec terrasse, où les invités sont les bienvenus à se retirer pour se reposer ou pour se réunir. Le déjeuner du lendemain était tout à fait succulent, et nous ne sommes certainement pas restés sur notre faim. Un bel endroit qui vaut le détour quand vous êtes dans la région.


Pour lire la deuxième partie de notre séjour à Thetford, cliquez ici.
error: Content is protected !!