Mont Algonquin et Mont Wright

with Pas de commentaire
12/05/2018
Adirondacks (New York, USA)
  • Élévation max: 5124 pi (1562 m)
  • Dénivellation: 3822 pi (1165 m)
  • 16 km aller-retour
  • 9 h
  • Difficulté: Difficile

Frédérique, Nadia, Vanessa et moi sommes parties ce samedi-là, pour une journée qui s’annonçait plutôt longue, mais ô combien amusante. Après environ 2 heures de route et très peu d’attente aux douanes, nous sommes arrivées au stationnement du Adirondack Loj (10 $ US). Plusieurs sentiers débutant à cet endroit, c’est donc pourquoi on y retrouve un centre d’information, où il est également possible de louer de l’équipement.

Le sentier

Nous avons commencé notre randonnée sur la Van Hoevenberg Trail. C’est alors que nous avons constaté que les sentiers n’étaient étonnamment pas si boueux qu’on aurait pu croire. Aussi, la montée était assez douce au départ. À la première intersection qu’on croise, il suffit de suivre les indications en gardant la droite, pour marcher vers la Algonquin trail. En allant de l’autre côté, on se dirigerait plutôt vers le mont Marcy. Ensuite, le dénivelé s’est mis à augmenter de plus en plus, et la montée était beaucoup plus corsée.

Après 2 h 15 min, nous avons atteint l’intersection du mont Wright. À partir de ce moment, les sections enneigées et glacées étaient beaucoup plus présentes et les crampons étaient nécessaires pour l’ascension. Il était même dangereux de s’y aventurer sans. Nous avons décidé de continuer notre parcours jusqu’au plus haut sommet et de nous arrêter à ce petit sommet sur le chemin du retour.

Mont Algonquin

La dernière partie du sentier, qui se trouve au-dessus de la ligne des arbres, était complètement sèche. C’est donc après un petit (gros) effort final que nous avons atteint le deuxième plus haut sommet des Adirondacks. Nous étions alors remplies de fierté. Le plus impressionnant du panorama est la vue unique et majestueuse que nous offrent les parois rocheuses du mont Colden. Bien sûr, il est aussi possible d’apercevoir des dizaines d’autres montagnes, dont le mont Marcy.

Mont Wright

Après avoir pris une longue pause, nous sommes redescendues par le même sentier. La descente était plus dangereuse que la montée puisque le chemin était encore très glacé abrupt. Un faux pas et l’on pouvait vite tomber et se ramasser quelques pieds plus bas, sur les fesses. À l’intersection du mont Wright, cette fois-ci, nous avons décidé de grimper. L’ascension n’est pas très longue (environ 600 m), mais elle est assez à pic. Nous nous sommes à nouveau reposées en haut, avec une vue directe sur le sommet d’Algonquin, et nous sommes redescendues.

Le retour

Nous avons attendu Vanessa pour la descente et nous sommes retournées sur nos pas. À un certain moment, nous avons emprunté la mauvaise piste (Old Marcy Dam Trail), ne reconnaissant pas la trail, nous avons rebroussé chemin et nous avons retrouvé les balises nous indiquant le bon sentier. Plus tard, nous avons réalisé que celui-ci nous aurait tout de même ramenés à destination, en longeant le Heart Lake, mais nous étions heureuses de ne pas avoir pris de chance.

Les monts Algonquin et Wright ; un incontournable dans les Adirondacks, à ne pas prendre à la légère.


Conseils et infos pratiques
  • Les frais de stationnement sont de 10$US (13$ CAD) de mi-mai à fin octobre. – 2018
  • Pitou est autorisé en laisse sur les sentiers.
  • Pour plus d’informations, visitez le site web des Adirondacks.
  • Départ des sentiers [Trajet Google]

À proximité

Peak Bagging
error: Content is protected !!